La révolution jeune-turque de M. Erdogan. Discours devant le Grand Trianon du Château de Versailles

Première publication : 16 novembre 2011.

« De la mer de Marmara jusqu’au détroit du Bosphore, nous, AKP, avons redoublé d’efforts pour transformer notre pays. Et inévitablement, vos critères nous ont mortement fait sentir que nous étions indésirables en Europe! Quelle barbadaie, ces critères de Copenhague! Combien a-t-il fallu payer de scribes endimanchés pour convaincre Gribouille que nous étions un modèle de “laïcité”? Il n’y a pas plus laïc que le soi-disant génocide qui extermina les Arméniens! Et nous serons prêts à clamer en 2015: “La Turquie reconnaît le soi-disant génocide laïc des Arméniens de 1915.” Depuis que nous les avons mis sous terre, ces “giavours” (infidèles), nous sommes “un modèle en toutes choses” : modération politique, néo-ottomanisme prudent, philanthropie diplomatique, hospitalité ottomane et agilité militaire. Même nos frontières sont un modèle! Si nos tanks franchissent le sud pour mettre un peu d’ordre au Kurdistan irakien, en plein tremblement de terre à Van, ou que nos gendarmes organisent des rafles d’intellectuels à Istanbul, en pleine dette grecque, nous restons une démocratie modérée, une laïcité comme le disent les artistes du roi Pétaud. Pourtant, c’est l’Europe qui, alors que nous étions laïquement sanguinolents, nous a enfantés à Lausanne en 1923. C’est cette chèvre nourricière qui nous a placés sous son égide et nous évita d’être envoyés à la Lanterne par les “chrétiens d’Orient”. Notre laïcité territoriale, mon Cher Watson, a failli être à la portion congrue. Heureusement, nous avions Henry Franklin-Bouillon et Pierre Loti, et honnêtement, nous avons aujourd’hui Bazar Flagellati. Faire la guerre au monde entier, même un panturquiste enromancié renoncerait devant la tâche. Comme les nazis l’ont appris des Jeunes-Turcs de l’Empire ottoman : “Tout génocide vient à point, à qui sait attendre.” Il faut s’armer de patience, d’abord enseignorir son pays, avant d’enseigner au bouc émissaire les vertus du trépas. A l’époque, il y avait la guerre, aujourd’hui, qu’avons-nous pour détourner l’attention du monde sur notre profonde nature? Un “printemps arabe”, un islam bien tempéré, une laïcité tarte à la crème…? Nos casernes ne manquent pas de manants enrudis. Il ne tient qu’à moi de les lâcher dans vos pâturages pour provoquer un beau bain de sang, à moins que… A moins que vos fonctionnaires politiques ne signent deux ou trois bricoles, un rien, avec nos diplomates, pour protéger nos citoyens contre l’armada kurde, qui n’a pas l’air de vouloir que nous aiguisions nos lames… Il me reste à vous parler des critères d’intégration de la Turquie en Europe. Je ne parle pas des vôtres, mais je parle de nos critères à nous! »

A SUIVRE – ERDOGAN : L’ADHÉSION DE LA TURQUIE, NOTRE COUP DE BAGUETTE LAÏQUE.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s