La Turquie souhaite la fin du régime syrien et la restauration de l’Empire arménien de Tigrane le Grand

Première publication : 28 février 2012.

Un Conseil national syrien, dont l’objectif est la fin du régime syrien de Bachar el-Assad, qui fait actuellement l’objet d’une campagne onusienne, a été créé à Istanbul en août 2011. Dans un même élan de dynamisme, le ministre des Affaires étrangères turc Ahmet Davutoglu a proposé en février 2012 l’organisation en Turquie d’une conférence internationale sur la situation en Syrie, où des milliers de civils ont fait l’objet d’une répression sanglante. D’aucuns désirent voir la Turquie rayonner raisonnablement dans la région du Tigre et de l’Euphrate, en Syrie, en Irak et en Iran, au Kurdistan irakien et en Azerbaïdjan post-nettoyage ethnique, à Homs, Damas, Deir ez-Zor, Mossoul, Kirkouk, Irbil, Tabriz et Bakou. La communauté internationale néglige l’histoire de la région et des villes situées sur les terres de l’Empire arménien de Tigrane le Grand, qui connut son apogée en 70 av. J.-C., un Empire que le rayonnement d’Ankara contribuera, malgré lui, à réanimer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s