Le nombre de candidats à la présidence américaine en augmentation constante au fil des siècles

Première publication : 2 mars 2012.

Comme le prouve le cycle de Grichneytorum, théorisé dans une université de Pennsylvanie, un affaiblissement du PIB américain induit un accroissement du nombre de chômeurs, parfois même chez les plus hauts dignitaires de Washington, et donc une augmentation du nombre de candidatures à l’investiture républicaine ou démocrate selon les années. Si le poste de président des États-Unis d’Amérique permet d’arrondir les fins de mois en période de récession internationale, la victoire nécessite néanmoins de gros sacrifices en numéraire, insupportables pour un gueux. Le cycle de Grichneytorum n’induit pas forcément une guerre contre un pays oriental, mais le nombre très élevé de candidats provoque un phénomène d’incitation à la guerre qui laisse des traces dans l’esprit de l’opinion publique américaine et débouche finalement sur une intervention armée à l’étranger.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s