Lettre ouverte des lycées franco-turcs de la Sublime Porte

Première publication : 28 décembre 2011.

Ardents défenseurs de la francophonie aux portes de l’Asie, merlon d’humanité entre deux civilisations qui s’ignorent, nos lycées font merveille dans la paix entre les cultures, ainsi que dans la conversion de tout ce qu’il y a d’Arménien en cette bonne Osmanie, car ces réveils arméniens de la conscience dégagent une impression de mésaise et de moiteur sur la courte lame échancrée du yatagan…de nos amis turcs. Ce n’est ni sous la contrainte policière ni par avidité que nous nous offusquons céans du passage de la loi du génocide des Arméniens un certain 22 décembre au Parlement français, une fois de plus. Les inquiétudes de nos amis turcs, dont pas un administrateur n’ignore le caractère ombrageux, nous ont vraisemblablement rappelé qu’il fallait mettre un terme aux accusations qui les visaient, en entrant par exemple dans un journal pour y semer le doute. Nos lycées, qui ont avant tout à l’esprit la protection des intérêts ottomans, savent que si la France n’est pas blanche comme neige, elle n’est pas non plus rouge comme le sang qui coule sous les montagnes d’Anatolie. Oui! Les yatagans de nos amis turcs ont plongé au-delà du possible dans la chair de cette nation arménienne passionnée, irrémédiablement attachée à sa foi et à sa culture. Et malgré les moissons de 1915-1923, la nation martyre a tout de même réussi à pondre une loi en France près d’un siècle plus tard. La Turquie est un bien beau morceau géostratégique, une viande d’Aubrac grotesquement saignante, mais pas toujours tendre… Que restera-t-il de cette enfant gâtée de l’Occident maintenant que la messe est dite?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s