La faible croissance démographique de la province du Québec et le lac Apittipi

Première publication : 28 mars 2012.

Par Diego (notre chroniqueur)

En 2056, le Québec devrait, en principe, compter 9,2 millions d’âmes. Sa croissance démographique est cependant moins brillante que dans le reste du Canada, qui a crû de 5,9% entre 2006 et 2011, contre seulement 4,7% pour le Québec. Cet État fédéré a connu une croissance encore plus faible entre 2001 et 2006 (4,3%), mais ce qui inquiète l’éminente chercheuse de l’Institut IFRIT de Londres, Lady Bête-Apatate, auteure de l’ouvrage L’enjeu sud-américain de la presqu’île du Karabakh, est la réapparition soudaine d’un immense glacier dans l’Ouest du Québec. Le gigantesque glacier a été aperçu par des randonneurs « là où les eaux se séparent », comme le disent les Indiens de la tribu des Apittipi anissinape, sur les plateaux et dans les collines de leur terre ancestrale, dénommée Abitibi-Témiscamingue par les Blancs. La Loi fédérale sur les Indiens de 1876 n’aurait pas laissé que des bons souvenirs chez les autochtones Apittipi anissinape, qui ont invoqué le glacier lors d’un rituel maléfique afin de ralentir la croissance démographique des colons. Les âmes des disparus se vengent… La province du Québec ne sera-t-elle plus, un jour, qu’un souvenir glacé ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s