Le ministre géorgien des Affaires étrangères craint pour la souveraineté de l’Arménie de l’Est

Première publication : 26 juin 2012.

Selon Grigol Vashadze, ministre des Affaires étrangères de Géorgie, un nouveau conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour du Karabakh (Artsakh) provoquerait un tel remue-ménage territorial que pas moins que les trois républiques du Caucase, Erevan, Bakou et Tbilissi, y laisseraient des plumes. Il espère donc que le groupe de Minsk, chargé de résoudre la question du Karabakh, mais aussi médiocre que Sisyphe pour finir son travail, parviendra à une solution rapide afin que la Géorgie puisse tranquillement mener ses projets énergétiques et militaires avec la Turquie et l’Azerbaïdjan post-nettoyage ethnique. Si la perte de la souveraineté de l’ingrate Géorgie (fille cadette de l’Arménie) et de l’hystérique Azerbaïdjan (extrême-est de l’Arménie historique) pouvait alléger la pression sur l’Arménie de l’Est, ne serait-ce pas au contraire un beau gage d’amitié entre voisins qui se respectent?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s