La Turquie souhaite dialoguer avec les Kurdes emprisonnés

Première publication : 3 décembre 2012.

DISCOURS DU PRESIDENT DE L’APOCALYPSE GOGOGLU EFENDI

Les adieux que j’adresse aujourd’hui aux Kurdes emprisonnés de Turquie, en pleine grève de la faim, ne doivent pas être empreints de la tristesse des départs définitifs. Mes collaborateurs, mes amis et moi-même savons bien que les Kurdes embastillés auront longtemps encore les plus fructueux prolongements. Voilà pourquoi nos adieux demeurent remplis d’espoir. Nos meilleurs écrivains, membres du MHP, du CHP ou de l’AKP, ont écrit sur la cause kurde des ouvrages définitifs. Nos partis politiques, découvrant l’incroyable destinée des Kurdes grèvistes de la faim, ont redoublé d’efforts pour anathémiser tous les autres Kurdes. Quant à notre gouvernement, il a favorisé les Kurdes, en créant de nouvelles prisons, qui remportent aujourd’hui un franc succès, surtout la plus récente que j’ai tant regretté de n’avoir pas pu visiter. J’ai d’ailleurs l’intention de ne point demeurer sur de si cuisants regrets… Excellents Kurdes, vous allez maintenant disparaître. Le Président, ses amis et ses collaborateurs vous le demandent. En partant, vous emportez avec vous notre affection la plus sincère. Dites à l’Europe et aux États-Unis la joie que nous aurons à vous annihiler pour notre cause commune.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s