L’Union Eurasienne et la réunification des deux Arménies

Première publication : 19 janvier 2013.

Depuis plusieurs mois, les médias arméniens s’échauffent sur le projet russe d’Union Eurasienne et d’union douanière, censé faire contrepoids au bloc USA-UE qui a encore les dents longues malgré la perte de vitesse de l’Occident. Selon les défenseurs russophiles du projet, celui-ci n’aurait que des avantages, comme s’adosser au développement économique russe compte tenu de la taille réduite de l’Arménie de l’Est, renforcer la production du pays, atteindre le niveau économique des nations européennes, mettre à profit la proximité géographique avec la Russie, où vivent 2 millions d’Arméniens, s’appuyer sur les acquis de la présence militaire russe en Arménie de l’Est. Les détracteurs de l’Union craignent au contraire la perte de souveraineté de Erevan et de Stepanakert en cas d’acceptation, ou un encouragement à la fuite des capitaux et des personnes. L’Arménie a-t-elle intérêt à rejoindre l’Union Eurasienne? Ne devrait-elle pas plutôt rejoindre une autre organisation, comme l’Union européenne, ou encore mieux, rester neutre comme la Suisse?

L’Arménie lien potentiel entre l’Union Eurasienne et l’Union européenne?

Moscou presse l’Arménie de l’Est de rejoindre l’Union Eurasienne. Si Moscou reconnaît l’Artsakh et le Nakhitchevan comme parties intégrantes d’une future Arménie, et appuie la réunification de l’Arménie de l’Est et de l’Arménie de l’Ouest (territoires historiques arméniens spoliés par la Turquie), alors cette future Arménie pourrait être un lien entre l’Union Eurasienne et l’Union européenne. La stratégie tsariste perpétuée par Moscou aujourd’hui, consistant à limiter la puissance de l’Arménie dans la région en s’appuyant sur l’antagonisme de l’Arménie avec les voisins a causé beaucoup de tort aux Arméniens. La République d’Arménie, aussi confinée soit-elle, a devant elle la possibilité de renverser petit à petit cette stratégie moscovite traditionnelle en faisant valoir ses conditions avec fermeté et constance. C’est à cette capacité de renversement historique que l’Arménie sera jugée dans les prochaines décennies.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s