Taksim pour Tobrouk

Première publication : 2 juin 2013.

Remake bosphorique du célèbre film. Erdogan sera bientôt synonyme de bérézina, de défaite fatale qui annonce la chute certaine de celui qui faillit passer pour le deuxième Grand Réformateur de son pays. Le premier, naguère, Mustapha, sortit son pays des griffes de l’Europe, le second, Recep Tayyip, l’actuel, devait l’y faire entrer. La place de Taksim a tout fichu en l’air sous de lourds nuages de gaz lacrymogène. On ne pouvait rêver erreur au sommet plus énorme. Le happening s’est transformé en événement historique irréversible. Cela s’est joué à pile ou face. La foule des protestataires, composée surtout de jeunes, vient de lui tenir ce langage : « Eh bien, Monsieur l’Autoritaire voici la monnaie de votre pièce, vos plans et vos projets de grandeur nous insupportent, vous avez joué avec tous les amalgames possibles, vous avez perdu à présent la partie, on ne veut plus de vous et de vos lois, l’illusion ne fait plus son effet, vous aussi avez, en prenant modèle, mais à contre-pied, sur votre illustre prédécesseur, joué de l’autoritarisme, cette fois par un jeu sinueux et caché, pensant être le plus fort. Votre carrière est à présent bien compromise. On ne peut indûment flatter son peuple à coups d’éclats chauvinistes et de courses à l’augmentation du pouvoir d’achat, et en même temps le tromper en rognant sur sa liberté et son envie d’avoir voix au chapitre. Le paradoxe est que la prospérité relative de vos dix années de règne n’est pas incompatible avec l’essor et le réveil d’une société qui voudra moins encore du carcan des aînés et des anciens. Vous avez voulu combiner les deux en croyant que le pain et les mosquées suffiront à museler toute une jeunesse. Celle-ci, avide d’avenir, vous rejette, vous, vos prisons et votre police, votre politique d’iman caché attendant le triomphe. Quelle claque! Quelle profonde défaite annoncée! Quelle bérézina derrière le voile! Quelle grande victoire pour la jeunesse! Et quelle leçon civique et politique pour ces « Turcs du monde » que vous cherchez, sous le nez de l’Europe, à utiliser comme une cinquième colonne! » La houlette du chef est quelque peu brisée à présent…La fuite en avant éperdue est terminée. Les piètres restrictions religieuses de l’iman enrichi ne cachent plus les investissements voraces du nouveau roi de la mondialisation locale. Le pays devra aller sur une nouvelle route, et surtout pas celle de la guerre provoquée, de la charia à heures fixes, de la dictature hypocrite couvée par Bruxelles et Washington. Le véhicule AKP, désormais miné par la crainte, va exploser en pleine course. Tel s’annonce le scénario prévisible du grand chambardement inauguré place Taksim.

A suivre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s