Une très bonne recette de votre grand-mère pour l’ouverture de la frontière entre l’Arménie et la Turquie

Première publication : 4 juillet 2014.

Lors du récent conseil du Congrès Républicain Prospère, une étonnante et croustillante recette de cuisine a fait sensation chez les oligarques arméniens, qui se sont empressés de prendre des notes, nôrmal, on ne plaisante pas avec la gastronomie en Arménie.

La recette pour l’ouverture de la frontière (en réalité arméno-arménienne) sans préconditions peut se résumer en cinq étapes :

– Lâchez une pincée d’oligarques d’Erevan en Arménie de l’Ouest pour y chercher cinquante sacs de plantes et de légumes.

– Mélangez le tout avec du poil de loup gris dans une marmite d’huile bouillante.

– Ajoutez-y un kilogramme de pommes de terre et de poivrons, puis faites mijoter le tout pendant une demi-journée jusqu’à ce qu’une croûte se forme à la surface.

– Recouvrez la surface de lait entier, de beurre, puis reversez le contenu de la marmite sur de la terre ferme, puis patientez une journée.

– Faites construire par-dessus une Église en chocolat. Attendez le lever du soleil si vous réussissez à ne pas vomir avant.

La frontière, à peine ouverte le temps de la confection de la recette, se refermera aussitôt.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s