Le « Daeshgiving » d’Erdogan

Première publication : 27 novembre 2015.

Le Obama Thanksgiving est une occasion pour la dinde d’être pardonnée par le président, chaque année, depuis 1947, et couler ensuite des jours heureux dans une ferme américaine. Cette fête présidentielle est en outre une manière de rendre hommage aux soldats américains en leur servant un repas.

C’est original, sauf que de l’autre côté du globe, les fêtes ont un goût plus âcre qu’aux États-Unis.

Au Moyen-Orient, les djihadistes de Daesh traversent la Turquie comme une passoire pour se faire servir un autre genre de repas.

Il y a d’abord, en guise d’apéritif, les véhicules, les armes, le renseignement et l’argent.

Quant au plat principal, c’est une drôle de soupe que les marmitons Recep Tayyip Erdogan et Ahmet Davutoglu servent à leurs groupies lors de cette écœurante opération « Daeshgiving » : pas très russe dans l’assaisonnement.

« Leur diplomatie entre Orient et Occident » n’y va pas avec le dos de la cuillère dans l’aide à Daesh et il faut tourner la soupe pour voir au fond de la marmite l’avenir de la Turquie.

Le « Daeshgiving » des djihadistes d’Orient et d’Occident annonce un final pathétique pour la Turquie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s