L’Union russe, une daube froide

Vladimir – Enfin, Dimitri! Après tout le mal que je me suis donné pour restaurer l’Union soviétique, on ne va pas faire machine arrière, tout de même! Je t’ai offert un marché intérieur, une plateforme de négociation, des cérémonies, je t’ai même offert ma réélection, et j’apprends que tu ne veux plus faire de l’Union russe le joyau politique dont nous rêvions, nous les Russes. La cinquième roue du carrosse, c’était les autres pays. Nous étions bien d’accord. Alors où est le problème? Briller comme au bon vieux temps des autocrates, créer de l’instabilité chez les voisins, tu n’aimes donc plus ces choses-là? Et les gadgets qui t’ont été offerts pour déstabiliser l’Arménie, tu ne t’en sers donc plus? C’est tout de même une chose scandaleuse de ne pas vouloir restaurer les inégalités géopolitiques!

Dimitri – L’Union russe est une daube froide.

– Ah bon! Et je devrais peut-être appeler cela Union eurasienne?

– Appelle-le Union panturquiste pendant que tu y es.

– Cela étant, on pourrait songer à une nouvelle appellation, Dimitri, pour préciser notre pensée à nos alliés vassaux. Et si je l’appelais « L’Union des alliés soutenus du bout des doigts ». En cas de conflit militaire entre ses membres, l’Union se réservera le droit de ne pas intervenir mais pourra arbitrer le conflit, tout de même!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s